27.8 C
Saint-Louis
dimanche 25 Sep 2022
Image default
Société

Projet « YOBBALOU DEPUTE »:Un atelier prévu ce Mardi par le Forum civil en partenariat avec Africa Jom Center et Oxfam

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet dénommé « Yobeulou Député», le Forum Civil en partenariat avec Africa Jom Center et Oxfam organise ce mardi 26 Juillet un atelier d’échange et de partage avec les leaders communautairesà partir de 9h au Lycée Technique André Peytavin .

Pour plus de détails , Lire les termes de référence.

Contexte

Les périodes pré-électorale et électorale sont toujours des moments et des espaces d’échanges entre les candidat-te-s aux élections et les citoyen-ne-s détenteurs-trice-s du pouvoir de vote. C’est là que les futur-e-s élu-e-s en particulier et les formations politiques en général, prompts à prendre des engagements pour gagner la confiance des citoyens-ne-s électeur-trice-s, sont les plus réceptifs aux messages des citoyen-ne-s. Voulant saisir l’opportunité des prochaines élections législatives du 31 juillet 2022, Oxfam au Sénégal et AfrikaJom Center vont initier la campagne ‘’Yobbalu Député’’, pour permettre aux candidat-e-s d’écouter et de bien noter les préoccupations des communautés surtout les femmes et les jeunes qui sont les plus vulnérables aux inégalités. Les régions de Kolda, Saint Louis et Dakar ont été ciblées en priorité pour dérouler cette campagne.

Deux des axes d’intervention privilégié d’Oxfam au Sénégal sont le développement du contrôle citoyen de l’action publique et privé (CCAPP) et le développement du leadership éclairé des femmes et des jeunes. Nous considérons que le développement du contrôle citoyen doit se traduire par un engagement civique et une participation active des citoyens, surtout des femmes et des jeunes, pour instaurer une culture de transparence et de reddition de compte de la part des pouvoirs publics, des acteurs privés et des fournisseurs de services. Le CCAPP contribue de fait à une gouvernance inclusive, participative, démocratique, transparente, responsable et équitable. La campagne « Yobbalu Député ; » contribuera ainsi grandement à la réalisation des objectifs de la stratégie pays d’Oxfam.

Le grand débat sur l’avenir des jeunes, des femmes et des populations vulnérables au Sénégal doit constituer un des enjeux des prochaines élections législatives (2022) et surtout présidentielle (2024) pour anticiper sur les effets pervers et les conséquences d’une négligence de la problématique des jeunes et des femmes pour la paix civile, la sécurité, la stabilité et le développement du Sénégal.

Les élections à venir, prévues le 31 juillet 2022, concernent au premier chef les jeunes et les femmes car ils ont le plus à gagner et à perdre dans le projet démocratique sénégalais : principaux bénéficiaires du progrès de la société, ils sont aussi les premières victimes de sa régression. Ceci est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit d’enjeux électoraux nationaux comme l’élection des députés à l’Assemblée nationale. Elections décisives, mais pour lesquelles, l’hémicycle doit faire beaucoup mieux en termes de représentation et de représentativité notamment pour l’effectivité de la charte Africaine de la Jeunesse. Dès lors, l’engagement des jeunes, des femmes est non seulement une responsabilité, mais aussi une nécessité absolue.

La caravane prendra son point de départ à Dakar le dimanche 17 juillet. Elle s’arrêtera à Kolda du 17 au 21 juillet, à Saint Louis du 24 au 27 juillet avant de rejoindre la capitale le 28 juillet.

La caravane s’appuiera essentiellement sur le travail de mobilisation communautaire des facilitateurs, points focaux de l’équipe projet dans chaque localité. Ils aideront les équipes d’Oxfam et d’AfrikaJom Center à identifier les leaders communautaires (formels et informels) à convier aux rencontres-débats dans chaque localité. Ils appuieront également l’équipe dans l’organisation de ces rencontres-débats (aspects logistiques et de coordination).  Après le passage de la caravane, les facilitateurs organiseront une série de groupes de discussion avec les acteurs communautaires dentifiés pour poursuivre les réflexions autour des thématiques qui auront émergées lors des rencontres-débats, affiner les diagnostics et formuler des doléances précises. L’idée en effet, est qu’une fois les élections passées, le projet “Yobbalu Député” continue à accompagner et à travailler avec les nouveaux parlementaires afin que les doléances formulées par les communautés durant la campagne soient au cœur de leurs feuilles de route pendant toute la durée leur législature.

Objectifs

  1. Objectif général

L’objectif principal de la campagne  »Yobbalu Député’’ est d’aider les communautés victimes d’inégalités à formuler et porter un plaidoyer qui prenne en charge leurs préoccupations et pousser les futur-e-s élus à inscrire ces préoccupations dans leur agenda électoral. La mobilisation communautaire qui sera organisée par les facilitateurs sera essentielle pour produire un diagnostic et des recommandations qui seront rassemblés dans un mémorandum à remettre aux futurs députés de l’Assemblée nationale.

  • Objectifs spécifiques
  • Mobiliser les leaders communautaires formels et informels (femmes et jeunes en particulier) et les sensibiliser aux objectifs de la campagne ;
  • Appuyer l’équipe projet pour l’organisation des rencontres-débats et l’identification des leaders communautaires ;
  • Organiser et animer les groupes de discussion pour soutenir les communautés dans l’auto-diagnostic de leurs contextes et la formulation de leurs messages de plaidoyer.

RESULTATS ATTENDUS

  • Une (1) rencontre-débat entre les communautés et les candidats est organisée dans chaque localité ;
  • Trois (3) réunions communautaires avec un groupe de femmes ménagères, un groupe de jeunes filles et un groupe de jeunes hommes sont organisées par les facilitateurs communautaires ;
  • Les questions d’inégalité et de vulnérabilité des femmes et des jeunes occupent une place de choix dans l’agenda médiatique durant toute la période de campagne électorale ;
  • Les doléances des communautés, particulièrement des femmes et des jeunes, sont restituées dans un mémorandum, véritable document de plaidoyer, autour duquel seront construites les actions de plaidoyer post-élections.

LIVRABLES

  • La liste des leaders communautaires qui vont participer aux rencontres-débats (à remettre avant l’arrivée de la caravane dans votre localité) ;
  • Une liste de représentants des différents partis politiques/coalitions en lice pour les élections législatives dans votre département ;
  • Le rapport d’activités des réunions communautaires (à remettre 24h après la tenue de chaque réunion communautaire) ;
  • L’enregistrement audio et les photos des réunions communautaires.

Related posts

Retrait Bus Ligne 3 du circuit de Guet -Ndar,Les populations en colère .

Wallu Ndar

Les agents de la Brigade d’Hygiène rendent hommage à ARONA NDIAYE

Wallu Ndar

Tabaski 2022: L’association « Que du Social » au chevet des démunis

Wallu Ndar

Faire un commentaire