34.5 C
Saint-Louis
lundi 22 Juil 2024
Image default
Société

Le WIFI au pas des portes :Karim Ndiaye signe la gratuité

Le premier Axe de lutte contre la fracture ou le fossé numérique passe par l’accès à internet.
Pour répondre à cet enjeu, le mouvement « Sama Gox Sama Yïté » à ainsi choisi d’équiper par des bornes Wi-Fi, différentes localités et contrées dans la commune de Saint-Louis et de Gandon.
Sous cet angle de résolution, l’accès universel et effectif à internet, n’est-il pas ce que le transport en commun est au transport de voyageurs? d’ou la promotion des hommes numériques dans une ville appelée à l’intelligence.

SAMA GOX SMART CITY….

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) occupent de plus en plus de place dans notre activité professionnelle, non professionnelle, dans nos relations au sein de nos organisations, groupements ou regroupements , au sein de notre famille,, dans notre rapport au marché et aux marchandises ; mais aussi dans les médias, quelle que soit d’ailleurs la conjoncture socio- économique.

AUDACE & VISION

Aussi loin que l’on remonte dans le passé de nos quartiers et sous-quartiers, les hommes ont essayé de percer les secrets du futur et cherché à en réduire, la distance, favoriser les échanges sous toutes leurs formes, abréger voire anéantir l’incertitude depuis des décennies, locataire d’une certaine fatalité.
Malgré la multiplication et la multiplicité des terminaux mobiles et des usages numériques, l’accès à internet si ce n’est les données mobiles pour l’écrasante majorité de la population Saint Louisienne est, reste un privilege, car trouver une borne Wi-Fi ouverte et la squatter relève d’un parcours du combattant.

SAMA GOX SAMA YÏTÉ (SGSY),DANS L’INTELLIGENTSIA NUMÉRIQUE …….

Transformer les quartiers, sous quartiers, coins et recoins dans Saint-Louis afin de conquérir la ville quasiment quadri-centenaire en une ville intelligente, il a fallu l’émergence d’un homme providentiel d’une rare exceptionnalité dans la prospective : El Hadji Abdou Karim NDIAYE Économiste,Spécialiste en Partenariat Public Privé (PPP), Cadre de l’administration Sénégalaise, acteur à la base de politiques de développements, pour lancer un processus complexe et multidimensionnel, tributaire du temps, dans lequel tous les acteurs impliqués et membres du vertueux Mouvement « Sama Gox Sama Yïté » ( SGSY) y travaillent pour atteindre les meilleurs résultats face à la fracture numérique.

Porté à la Présidence dudit mouvement, le jeune Domou Ndar*(fils de Saint Louis) place l’homme au cœur du processus et dit-il toujours : « Pour être intelligent », il est important de prendre en compte plusieurs aspects de l’ancienne capitale au Nord du Sénégal dont l’économie, les pouvoirs publics, les hommes, la manière de vivre des citoyens, la mobilité urbaine, l’éducation, la formation, la vente en ligne, l’environnement, le cadre de vie, les énergies, les ressources, la Smart-marketing et les services.

Afin de matérialiser sa vision, Monsieur NDIAYE prend une sérieuse option en phase avec le plan Sénégal Émergent (PSE) qui s’articule autour du Capital humain, de la protection sociale et du développement durable.

De cet Axe II du PSE, il se concentre principalement sur le capital humain par le développement numérique et technologique, ainsi que sur le développement urbain continu, en installant des bornes wifi permanentes non sécurisées ; prenant également en grande considération la durabilité et la qualité du service fourni.

Cibles & Avantages des bornes wifi SGSY

A l’heure de la transformation numérique, les bornes wifi SGSY offrent une véritable commodité d’accès à internet à la population Saint Louisienne et environs, très en retard de l’envol numérique.

De l’offre à la pose gracieuse des bornes, les populations de Ndar des Gox, Goxâtt disposent désormais de l’accès internet à travers la commune de Saint-Louis :Tendjiguéne, Bayal, Mbambara, Rocc Djiné ,Diawlingue, Rue Moctar Diallo, Rue de la Jaille, Rue de la Roque, Léona, Jaminaar, Pikine bas Sénégal, et la commune de Gandon : Sanar Djougoub.

Aujourd’hui, rien qu’avec une smartphone, une tablette ou un ordinateur portable, vous n’avez pas besoin de codes d’accès pour une navigation internet en haut débit sans limite et à volonté.
Les signaux fournissent une bonne et excellente portée linéaire car les box sont mises dans un espace totalement dégagé, sans mur ni obstacle et surtout accessible par tous.

Au cours de notre reportage-enquête, nous avons rencontré des enfants de l’élémentaire, des collégiens, lycéens, étudiants et parents d’élèves très satisfaits de ce programme SGSY d’accès à internet d’une manière gratuite, d’après eux c’est un support inestimable pour l’éducation, la formation, la culture générale, les jeux de construction et de l’esprit, les recherches scolaires, académiques et où religieuses entre autres bénéfices et bienfaits.

Sur un autre palier, les groupements, regroupements d’hommes, de femmes, d’artisans informels ou formels dans une activité lucrative collective ou individuelle témoignent de leurs réussites et de la réelle floraison de leurs commerces grâce aux terminaux wifi SGSY.

Face à cet accroissement des usages, les bornes wifi SGSY peuvent rapidement ne plus suffire surtout que la demande de couverture et d’extension portent sur de nouvelles grandes surfaces et localités sises plusieurs communes environnantes qui ne cessent d’interpeller le Mouvement et son Président.

Ces nouvelles conquêtes d’accès à’internet sont dans une phase d’étude financière,technique et de faisabilité nous confie un membre du mouvement, déjà le Mouvement SGSY apporte des améliorations dans la couverture, des points d’accès, assurant au mieux de sa puissance en amplifiant ces signaux avec pour résultantes une connexion performante des différents appareils connectés où qu’ils trouvent.

COÛTS – FRAIS & ENTRETIEN

Nous interrogeant sur les coûts des installations d’accès à internet, le Président El Hadji Abdou Karim NDIAYE par un pertinent mécanisme d’autofinancement d’activités internes au mouvement a permis les investissements, réinvestissements et charges fixes de cette phase une.
Les coûts de redevance à l’opérateur s’élèvent à hauteur de 298.500 Fcfa (près 456€) par mois sur presque la vingtaine (20) de bornes, ainsi annuellement à hauteur de 3.582.000F(près de 5.461€).

L’entretien, la supervision et la surveillance du réseau offrent des emplois aux jeunes dans ces quartiers et communes environnantes.
À l’ère de la révolution numérique, le Mouvement SGSY joue un rôle de simulateur et de médiateur qui facilite les interactions entre les environnements physiques des citoyens et l’environnement numérique.
De ce programme M.NDIAYE El-hadji Abdou Karim offre une solution très prometteuse a la résolution des problèmes d’accès à internet des Gox, Goxâttet de tirer la commune de Saint-Louis et les communes environnantes à une ville intelligente dans le moyen et long terme.
Le numérique en bandoulière de ce qu’on peut appeler finalement « Sama Gox Smart City » contribue à une croissance durable en améliorant la qualité de vie des citoyens, et participer à l’essor de l’activité du quartier depuis la base.
Aujourd’hui, les personnes riveraines des bornes wifi SGSY ont accès à l’information, à l’offre, à la demande, à l’éducation, à la formation en temps réel ; d’où cette capacité à rendre visible l’invisible, par exemple, en transformant les idées conceptuelles en innovations et en permettant ainsi des avancées significatives dans le domaine des technologies numériques pour nos populations dans les Gox* et Goxâtt. L’accès à internet nous dit Le Président Elhadji Abdou Karim NDIAYE est un outil inhérent à la création d’une ville intelligente ; toutefois, il sera inutile si les utilisateurs ne disposent pas de connexion qui leur permettent d’interagir avec des services intelligents d’ici et d’ailleurs. Désormais avec ce majestueux programme d’accès à internet en marche d’escalier dans tous les Gox et Goxâtt*, nous notons qu’il n’y a donc pas un futur à prévoir, mais bien des futurs à préparer, ainsi ne cherchons plus dans le passé l’explication de l’avenir, mais percevoir l’avenir comme la raison d’être du présent à la base.

M.Moustapha CAMARA
Chroniqueur-Documentariste
Administrateur TICA-AGENCY
E-mail: tindjiguenecommunicationagency@gmail.com

Related posts

Les paris sportifs: Un danger pour la jeunesse

Wallu Ndar

« 345 divorces par jour » : ces nouveaux motifs qui brisent les couples au sénégal

Wallu Ndar

Saint-Louis : BEBE de l’année 2021(Photos)

Wallu Ndar

Faire un commentaire